fbpx

Le Wing Chun kung fu : un art martial réaliste

Ophélie prend des cours de Wing Chun kung fu à St Nazaire. Elle nous parle des différents sports de combat qu’elle a pratiqué avant d’arriver au Wing Chun et pourquoi elle s’est arrêtée sur cette discipline. Elle revient aussi sur ce que cela lui apporte et son but dans la pratique de cet art martial réaliste.

Ophélie

Comment as tu découvert les arts martiaux ?

J’ai découvert les arts martiaux par le judo quand j’avais 8/10 ans mais je n’aimais pas le contact physique.

Qu’est ce qui t’a amené à pratiquer la self-défense ?

Je souhaitais pratiquer un sport de combat réaliste.

"Avec le wing chun on fait dans le réaliste, le combat et le dépassement de soi."

As-tu testé d’autres disciplines avant le Wing Chun Kung Fu ?

J’ai pratiqué le judo, l’aïkido, la capoeira et j’ai fait d’autres sports où je n’ai pas tenu une année (grappling, jujitsu…). J’ai toujours eu du mal à rester intéressée par une discipline. J’arrêtais souvent une fois passé le côté stimulant de la découverte. Le Wing Chun est en quelque sorte un coup de coeur. C’est le premier sport que je pratique aussi longtemps.

Te rappelles tu de ton premier cours ?

Mon tout premier cours c’était sur la plage. Je suis partie de l’idée que ça allait être sympa mais que je ne tiendrai pas longtemps (comme pour les autres sports). Ce que j’en avais vu en vidéo ne m’avait pas particulièrement inspiré. Et pourtant quand j’ai fait le premier cours j’ai accroché aussitôt. Le côté plus “incisif”, réaliste et vraiment plus combatif que ce que j’avais essayé auparavant m’a plu. J’ai tapé dans des Paos et là je me suis dit que ça allait le faire.

Qu’est ce que tu apprécies dans le Wing Chun ?

J’y ai déjà pas mal répondu dans la partie d’avant : dans la plupart des autres sports j’avais vraiment du mal à trouver ça réaliste et efficace. Quand avec ton kimono et tes 50 kilos tout mouillé on te dit “si si le mec de 80 kilos tu peux le balancer en utilisant sa force” j’ai du mal à y croire. Avec le wing chun on fait dans le réaliste, le combat et le dépassement de soi, avoir peur et continuer c’est ce qui me plait.

"On vient pour quelque chose que l'on aime mais on y retrouve aussi l'ambiance et les amis que l'on s'est fait"

Si tu devais citer 3 valeurs que tu cherches à développer au sein de ton club quelles seraient-elles ?

Convivialité, persévérance et bienveillance

Combien de fois t'entraînes-tu par semaine ?

A St Nazaire il y a deux cours d’une heure et demie par semaine, je pratique donc 3h par semaine et parfois plus quand il y a des stages ou autre. Si il y avait un cours de plus je pense que j’irais. Encore faut il que ce soit possible au niveau de l’organisation de l’asso et de la mienne (avec les autres sports, la vie perso…).

Note : Si vous souhaitez effectuer des cours sur Saint-Nazaire rendez-vous à cette adresse

Si tu devais décrire les cours en trois mots quels seraient ils ?

Apprentissages techniques, renforcement (musculaire mais pas seulement) et convivialité. C’est ce que j’adore au cours, on vient pour quelque chose que l’on aime mais on y retrouve aussi l’ambiance et les amis que l’on s’est fait, ça motive et ça donne envie de venir même quand la motivation baisse et qu’il fait froid.

Etait ce difficile de s’intégrer dans un groupe majoritairement composé d’hommes ?

Ce n’est pas difficile de s’intégrer même si c’est majoritairement masculin. Au début j’ai dû leur dire que je n’étais pas en sucre et que j’étais là pour apprendre à me battre. J’ai l’esprit de compétition alors j’ai toujours une part de moi qui veut prouver que je peux faire autant ou plus qu’un homme mais depuis, j’ai appris à ne plus me comparer sans cesse, suivre ma propre progression et me donner les moyens d’y arriver. Je trouve qu’être une femme dans ce milieu est plutôt un avantage a vrai dire. Il est important de rappeler que, homme ou femme, chacun suit sa progression et son apprentissage en fonction de ce qu’il cherche. On ne forcera personne à faire du combat, c’est progressif et puis c’est le passage obligatoire pour mettre en pratique les connaissances acquises. Les mises en situation pour les personnes qui viennent chercher l’aspect self défense c’est primordial mais toujours chacun à son rythme.

"Je veux être une combattante, une guerrière et me prouver que c'est possible."

Maintenant que tu connais plus le Wing Chun Kung Fu quels sont tes objectifs d’apprentissage ?

J’ai envie d’améliorer mes capacités au combat, et puis, de manière générale, il y a toujours de nouvelles choses à apprendre, j’aimerais tout connaître. Maîtriser ce que je sais et avoir une base solide sera déjà un bon début. Je veux être une combattante, une guerrière et me prouver que c’est possible. Après j’ai aussi cette envie au fond de moi d’enseigner la discipline un jour. Une petite partie pour mon esprit de compétition car je serais la première femme de la région à enseigner (il me semble) mais surtout pour pouvoir partager ça avec d’autres avec pour objectif qu’ils prennent autant de plaisir que moi dans ce sport.

Quel est le lien, selon Toi, entre la self défense et le développement personnel ?

La self défense est importante surtout pour la confiance en soi, la peur peut nous déstabiliser et la pratique est le meilleur moyen de la combattre, de la contrôler. L’attitude que l’on a va beaucoup jouer sur les personnes qui veulent nous embêter, dans la rue par exemple. Et puis rien de tel que de voir la tête des gens quand je parle de ma pratique de ce sport. Tout de suite des regards surpris, ça m’a déjà rendu  service dans quelques situations.

"C'est ma quatrième année et prête à signer pour pas mal d'autres encore"

As-tu observé des changements concrets dans ta vie de tous les jours depuis que tu pratiques la self défense ?

Ca a amélioré ma confiance en moi, ma persévérance (qui me fait parfois défaut) et ça m’aide à améliorer d’autres points comme la patience, la maîtrise de la peur… C’est bon pour moi car ça canalise mon énergie, ça me calme, ça me défoule… En fonction de ce dont j’ai besoin. Parfois j’arrive fatiguée (stress ou autre) et je repars fatiguée mais d’une bien meilleure façon, vidée et mieux dans ma tête et mon corps. Une autre chose importante, c’est l’aspect humain, j’ai rencontré des personnes géniales et aller au cours est toujours un plaisir car l’ambiance est chaleureuse. Si c’était à refaire ce premier jour de cours je recommencerais sans aucun doute. C’est ma quatrième année et prête à signer pour pas mal d’autres encore. 🙂

Lisez d’autres interview d’élèves de nos cours de Wing Chun Kung Fu en cliquant sur ce lien !

Venez découvrir le Wing Chun avec un cours d'essai gratuit !

Laisser un commentaire

Fermer le menu