Wing Chun club – Bretagne

Informations et contacts :

Wing Chun de Combourg en Bretagne


Horaires :

Mardi 19h-20h30

Samedi 11h-12h30


Lieu : Combourg, Lac de la tranquilité

Contact : Alex, 06.02.18.64.84

Une nouvelle section du Wing Chun Defense System ouvre en Bretagne. Elle sera dirigée par Alexandre 9ème degré d'Elève dont voici le parcours !

Alexandre club de wing Chun bretagne

Peux-tu nous parler de ta rencontre avec le Wing Chun ?

La première fois que j’ai entendu parler de Wing Chun, je devais avoir 10 ans en regardant le film “Dragon l’histoire de Bruce Lee“. A l’époque, je pratiquais le Judo et je voulais plutôt faire du Kung Fu mais les écoles étaient encore peu développées en France. Plus tard dans ma vie d’adulte, j’ai trouvé un club de Wing chun dans mon secteur en Bretagne. Mon désir de pratiquer avait été réactivé par les films de Donnie Yen.

Qu’est ce qu’il te plait dans cette discipline ?

Les principes de cet art. Par exemple, “libère toi de ta propre force” et “libère toi de la force de ton adversaire”. Contrairement à beaucoup d’arts martiaux qui mettent l’accent sur la force, les stratégies de détournement que l’on trouve en Wing chun correspondaient mieux à ma morphologie et à mon état d’esprit.

Tu as un parcours un peu atypique au sein du club, est-ce que tu peux nous raconter ton évolution dans le Wing Chun avant d’arriver au Wing Chun Defense System ?

En effet, j’ai fréquenté successivement plusieurs écoles de la lignée Leung Ting. 

J’ai d’abord commencé mon cursus en Bretagne pendant plus de 2 ans. J’y ai appris les bases de cet art mais je me suis vite senti limité par la rétention de connaissances pratiquée par le Sifu de l’époque. Ma frustration m’avait fait quitter le club.

Puis, la vie m’a amené à vivre en Belgique où j’ai pu rencontrer Sifu Marc Stevens, ancien élève de Daisifu Martin Dragos. Sifu Marc m’a dévoilé avec générosité les nombreuses facettes du Wing Chun. J’ai travaillé à ses côtés pendant 5 ans pour finalement accéder au 10eme grade élève qui, dans son école, précède le premier grade de technicien. 

De retour en France, il m’a fallu trouver une nouvelle école. J’ai testé brièvement le système de William Cheung à Rennes, mais malgré son intérêt, cela était trop éloigné de mon style Leung Ting développé depuis tant d’années.

Enfin, il y a environ un an, j’ai découvert Sifu Johann Mau au travers de vidéos sur Youtube. J’ai tout de suite trouvé son style percutant et réaliste. J’ai donc décidé de participer à un stage et suis venu à Nantes malgré la distance. A la fin de la journée, je faisais mon inscription.

Pourquoi avoir ouvert ton club en Bretagne ?

Mon but premier était de m’entraîner davantage et donc de trouver des pratiquants non lon de chez moi. Mes connaissances ont atteint un niveau suffisant pour que je puisse transmettre ce que j’ai appris même s’il me reste beaucoup à apprendre.

Qu’est ce que les gens vont pouvoir apprendre dans tes cours ?

L’objectif actuel est de proposer un enseignement dans la droite ligne de Sifu Johann. Je participe à ses cours chaque semaine, je pourrais donc transmettre à mon tour les connaissaces, être un relais. 

Quelles valeurs souhaites-tu développer ?

La persévérance, la rigueur et le partage. Ces valeurs me semblent indissociables dans une pratique martiale de qualité.

Quel lien existe selon Toi entre le Wing Chun et le développement personnel ?

Pratiquer le Wing Chun vous change. La confiance en soi, gérer ses émotions en situation de stress, développer son corps et son habileté. Combattre régulièrement forge votre esprit à ne plus craindre un individu qui semble plus fort que vous. Il y a une forme de dépassement de soi-même.

Laisser un commentaire