fbpx

Wing Chun Club – St Nazaire

Le Sihing Julien J. anime le club de Wing Chun de St-Nazaire. Dans cette interview il revient sur ce qui l'a amené à cette discipline et comment il est devenu instructeur.

Quand et pourquoi as tu commencé les arts martiaux ?

J’ai commencé les arts martiaux en 2012, par le Wing Chun justement. C’est un collègue de travail qui m’a proposé de venir essayer sa pratique lors d’un cours d’essai, hors saison sportive, sur la plage. Pourtant pas très convaincu par l’idée, j’y suis allé et me suis comme pris de passion, rapidement, pour cet art martial.

Mon esprit analytique/critique a dû apprécier les concepts, la logique, l’efficacité, la cohérence, l’adaptabilité physique pour toutes les morphologies, la recherche de la minimisation des failles et surtout l’aspect réaliste et applicable en conditions réelles d’agression (avec certains ensembles de techniques à privilégier sur d’autres évidemment). C’est en vertu de cela, entre autres, que le Wing Chun est tout à fait pertinent dans un travail de self défense. Et c’est un point éminent dans ce que je pouvais rechercher et attendre d’une telle discipline. Beaucoup de coups travaillés au Wing Chun ne sont pas autant considérés dans d’autres disciplines, notamment celles axées “compétition” où elles se retrouvent souvent proscrites, de par leur caractère redoutable.

Philosophiquement, je préfère travailler le réalisme et apprendre l’humilité, que de rechercher la compétition et m’éloigner de ces valeurs. A contrario, on apprend beaucoup de la confrontation et le cœur de notre pratique se réalise avec partenaire en combat rapproché (codifié ou non).

“Je préfère travailler le réalisme et apprendre l’humilité, que de rechercher la compétition et m’éloigner de ces valeurs.”

Peux tu nous résumer les grandes étapes de ton parcours pour devenir instructeur ?

Mon parcours pour devenir instructeur n’était pas vraiment prémédité. J’ai toujours aimé assister l’instructeur et faire preuve de pédagogie avec les débutants lorsque j’en avais l’occasion, mais sans prétentions particulières dans le domaine de l’enseignement. Le fait initial a été le départ de notre instructeur pour une autre ville. Nous nous sommes donc réunis à trois, parmi les plus gradés, pour faire perdurer notre club nazairien. Nous avons dégagé davantage de temps pour participer à des stages et ainsi assurer la continuité de notre formation (en conservant d’étroits lien avec l’ancien instructeur) et avons beaucoup appris de l’expérience, tout en mettant à profit nos personnalités et attraits dans le partage et la transmission de nos connaissances et savoir-faire.

Peux-tu nous parler un peu de ton club ?

Nous suivons donc un programme varié, basé sur le nécessaire pour l’évolution de chacun et le passage des degrés (grades), avec des cours permettant d’acquérir une maîtrise des techniques de base, d’être capable de mettre en pratique via des applications et des confrontations (parfois libres mais le plus souvent codifiées selon les objectifs), de travailler des aptitudes (sensorielles, psychiques, corporelles), des renforcements musculaires spécifiques, et des enseignements « hors-série » pour être sensibilisé sur les rudiments / l’essentiel de ce que d’autres arts martiaux ou sports de combat (communément les boxes) peuvent nous apporter pour compléter.

Pour assurer un système pleinement compatible avec la self défense notre club de Wing Chun a toujours su initier ses élèves aux techniques de maniement d’armes et de combat au sol avec des techniques tirées d’arts martiaux plus spécialisés tels que le kali /escrima et le grappling / jujitsu brésilien.

Si tu devais citer 3 valeurs que tu cherches à développer au sein de ton club quelles seraient-elles ?

Les trois valeurs qui me viennent à l’esprit sont : la convivialité, la pertinence et le progrès, conformément aux possibilités et attentes de chacun.

“La self défense permet d’avoir (…) une activité sportive saine qui peut s’avérer utile.”

Quel lien existe t il selon Toi entre le self défense et le développement personnel ?

Selon moi, la self défense est un développement personnel. Il permet, comme d’autres approches de développement personnel très certainement, de gagner en assurance – et c’est le cœur du projet / le nerf de la guerre aussi – mais également d’avoir une activité sportive saine qui peut s’avérer utile, se connecter à une ambiance, à des personnes, se consacrer à quelque chose avec d’autres mais pour soi, quelque chose qui n’a nul pareil dans nos vies quotidiennes, d’apprendre sur soi mentalement et physiquement, combattre la peur et les sentiments de soumission, gagner en confiance, et j’en passe et des meilleurs…

Enfin, si vous êtes sur Saint-Nazaire ou alentours et que vous hésitez à vous essayer au Wing Chun / Self Defense, je vous encourage fortement à prendre contact avec moi, par message ou téléphone afin de me poser vos questions et en discuter. Nous sommes ouverts à tous.

COURS (collectifs et adultes) A ST-NAZAIRE
Les cours ont lieu au gymnase de Porcé.

Horaires :
Mercredi : 20h30-22h
Jeudi : 20h30-22h
Cours d’essai gratuits toute l’année.

Renseignements auprès de Julien : 06 43 83 95 50

https://wtn-selfdefense.wixsite.com/wtn-selfdefense/cours-1

Apprenez à vous défendre en réservant votre premier cours de coaching personnalisé

Laisser un commentaire

Fermer le menu